Pour proliférer dans une région nordique comme l'île d'Anticosti, le chevreuil a su maximiser les ressources de l'île. Ici un chevreuil se nourrit d'algues marines rejetées par l'océan. En hiver, cette ressource est une partie importante de leur diète, très limitée pendant cette période.